Réaliser la taille d'un olivier

Sommaire

Réaliser la taille d'un olivier

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

L'olivier est un arbre persistant de croissance lente, capable de vivre plusieurs siècles. La fructification qui débute vers l'âge de 8 ans est assez capricieuse, c'est pourquoi des tailles régulières sont effectuées dans les oliveraies pour encourager la mise à fruits. La taille de l'olivier se décompose en 3 phases :

  • la taille de formation, qui met en place les charpentières et permet d'obtenir des arbres assez bas, bien aérés ;
  • la taille de fructification, non indispensable mais recommandée pour avoir une production régulière de fruits ;
  • la taille de rajeunissement.

Voici comment tailler un olivier.

Zoom sur l'olivier

La production d’un olivier débute vers sa huitième année, elle est maximale entre 50 et 150 ans puis décline lentement. Certains d’entre eux fructifient jusqu’à 300 ou 400 ans. La floraison, assez discrète mais parfumée, a lieu d’avril à juin, à l'aisselle des feuilles de l’année précédente. Les boutons sont visibles dès l'automne. Une seule olive naîtra d’une grappe de 20 fleurs. La pollinisation se fait par le vent, une bonne aération de la ramure favorise donc la production. Les olives nées sur les branches les plus proches du tronc présentent un meilleur calibre.

L'olivier est l'un des arbres fruitiers du pourtour méditerranéen qui supporte le mieux la sècheresse (250 mm de pluie minimum), suivi de près par l'amandier. Cependant, à certaines périodes, comme le tout début du printemps durant lequel s'effectue la différenciation florale, les oliviers peuvent être affectées par un manque d'eau. Les gels printaniers sont aussi susceptibles d'annuler les boutons floraux ou les pédoncules des grappes. L'olivier est un arbre assez capricieux : une très bonne récolte sur un arbre peut être suivie de plusieurs mauvaises années sans que l'on sache l'expliquer. Il est aussi sensible à l'alternance, si bien que limiter le nombre de fleurs permet de réduire le phénomène. L'olivier déteste les sols gorgés d'eau et les printemps humides et froids.

Certaines variétés sont autofertiles, mais la plupart exigent d'avoir une autre variété compatible pour obtenir des olives (fleurs femelles sans pistil ou dont le stigmate n'est pas fonctionnel, fleurs mâles sans pollen ou pollen non viable).

1. Effectuez la taille de formation d'un olivier

L'olivier met une dizaine d'années à s'installer et à élaborer sa charpente, émettant à la fois un pivot profond et des racines traçantes dans sa partie souterraine. La taille de formation réalisée en fin d'hiver doit chercher à rabaisser la couronne pour faciliter la future récolte et à limiter le nombre de charpentières pour favoriser la pénétration de la lumière sans que l'écorce ne soit trop exposée aux rayons du soleil (risques de brûlures). Il s'agit de réaliser un gobelet.

Voici les étapes à effectuer depuis la plantation d'un scion (tige de 1 an issue d'une greffe généralement non ramifiée) lors de l'automne-hiver de l'année n.

Le deuxième hiver (année n+1)

  • Lors du deuxième hiver qui suit la plantation d'un scion, ôtez quelques axes secondaires non utiles à l'élaboration de la charpente de façon à réduire les interventions de l'hiver suivant (moins de stress pour l'arbre).

Le troisième hiver (n+2)

  • Sélectionnez 3-4 charpentières étagées et régulièrement réparties autour du tronc, démarrant à 90-100 cm du sol, et supprimez presque tous les autres départs sur le tronc. Gardez cependant quelques rameaux moyens pour remplacer une charpentière défaillante si nécessaire.
  • Dégagez bien la base du tronc afin de favoriser une bonne aération sous la couronne, moins favorable à l'installation de champignons comme l'œil de paon (champignon du collet).
  • Limitez la longueur des charpentières en coupant à 40-50 cm du tronc.

Le quatrième hiver (n+3)

  • Sélectionnez au moins 2 sous-charpentières par charpentière. Éliminez en priorité les rameaux qui poussent :
    • vers le centre de l'arbre ;
    • vers le sol ;
    • verticalement sur le dessus des charpentières ;
    • en se croisant.
  • Rabattez au maximum le tiers du prolongement des charpentières, et ce chaque année.
  • Rabattez la flèche lorsque toutes les charpentières sont mises en place, de façon à laisser pénétrer la lumière au centre de l'arbre.
Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Procédez à la taille de fructification d'un olivier

La taille se fait annuellement, souvent entre début mars et la mi-mai, avant la floraison et après les fortes gelées. Une taille trop précoce avance la reprise de la végétation et rend l'arbre sensible aux gelées tardives.

Les fleurs paraissent en grappes :

  • sur les bois émis lors de l'année précédente (bois de 1 an) qui mesurent généralement entre 20 et 40 cm de long ;
  • sur le bois de 2 ans par le biais des 2-3 petits rameaux nés sur l'arcure du rameau ayant fructifié.

Taillez de la manière suivante :

  • Coupez les rameaux qui présentent des restes de fructification (pédoncules des olives récoltées) juste après 2 petites ramifications nées sur la face supérieure de l'arcure. On obtient ainsi une taille en cascade.
  • Si les rameaux ayant fructifié sont trop verticaux, coupez-les entièrement.
  • Supprimez les bois morts et les chicots.
  • Supprimez les rejets qui poussent au pied.
  • Évidez le centre de l'arbre.
  • Laissez les charpentières s'allonger, sauf si elles poussent en hauteur (limitez la hauteur de l'arbre à 4-5 m).
  • Il est impératif de laisser le bourgeon terminal des charpentières et sous-charpentières sous peine de réduire l'allongement des entre-nœuds et de favoriser des repousses vigoureuses anarchiques.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Rajeunissez un vieil olivier

Lorsque les charpentières sont trop longues, il est temps de les remplacer progressivement en laissant se développer des gourmands partant du tronc ou de la base de ces charpentières. On ramène ainsi la zone de production plus près du tronc. Cette taille sévère doit s'accompagner d'un apport copieux en fertilisants afin d'encourager les repousses. Il est toujours préférable de procéder progressivement au remplacement des charpentières grâce à une taille régulière de l'arbre !

  • Commencez du centre de l'arbre vers l'extérieur et du bas vers le haut. Ainsi, vous supprimez, à l'aide d'une tronçonneuse ou d'une scie, les branches les plus affaissées et celles qui obturent l'intérieur du gobelet.
  • Repérez les 4-5 gourmands à conserver partant d'une hauteur comprise entre 1 m et 2,50 m du sol pour former les nouvelles charpentières. Évitez si possible de couper leur bourgeon terminal.
  • Il est aussi possible de rabattre assez fort les charpentières en laissant un tire-sève faisant le tiers du diamètre de la branche coupée. Cette technique permet d'obtenir une mise à fruit plus rapide qu'à partir d'un rejet de souche ou d'un gourmand. Vous sélectionnerez ensuite les repousses pendant les 2 années qui suivent, et rabattrez légèrement celles qui sont conservées pour encourager l'émission de sous-charpentières.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Matériel nécessaire à la taille d'un olivier

Imprimer
Coupe-branches

Coupe-branches

Environ 30 € (disponible en location)

Scie à élaguer

Scie à élaguer

À partir de 20 € pour un outil de qualité

Sécateur

Sécateur

À partir de 4 €

Tronçonneuse

Tronçonneuse

À partir de 70 € (disponible en location à partir de 15 €/jour)

Élagage

Élagage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur la taille et la coupe
  • Des conseils sur l'équipement et la réglementation
Télécharger mon guide