Réussir la taille des arbustes

Sommaire

  • Étape 1 : Choisissez la bonne période de taille selon l'arbuste
  • Étape 2 : Limitez la hauteur de l'arbuste
  • Étape 3 : Rabattez les rameaux ayant fleuri avec plus ou moins de sévérité
  • Étape 4 : Renouvelez les plus grosses tiges de l'arbuste tous les 3 à 5 ans

Les arbustes se divisent globalement en 5 catégories, sachant que certains peuvent appartenir à plusieurs d'entre elles :

  • les arbustes caducs à floraison printanière ;
  • les arbustes caducs à floraison estivale ou automnale ;
  • les arbustes persistants ;
  • les arbustes à fruits ;
  • les arbustes à écorces ou bourgeons décoratifs.

L'intérêt esthétique recherché détermine la catégorie. Même si la période de taille diffère, les techniques et principes de taille sont assez similaires.

La taille d'un arbuste permet de conserver un bon niveau de floraison au fil des ans. Elle s'attache à supprimer les rameaux âgés pour permettre le repercement de pousses vigoureuses et florifères à la base de l'arbuste.

Cette fiche pratique vous explique comment réussir la taille des arbustes.

1. Choisissez la bonne période de taille selon l'arbuste

Chez les arbustes, la période de taille dépend globalement de la période floraison. On distingue ainsi 2 périodes.

Les arbustes à tailler avant la reprise de la végétation (de décembre à mars)

Cela concerne :

  • les arbustes caducs à fleurs estivales ou automnales : rosiers remontants, althéas, fuchsias, caryoptéris, tamaris d’été, lilas des Indes… qui émettent leurs pousses avant de produire les fleurs au cours de l'été ou de l'automne, soit après le 10-15 juin ;
  • les arbustes ayant porté des fruits décoratifs pendant l'automne et l'hiver : pyracantha, cotoneaster, symphorine, callicarpa, Leycesteria Formosa (arbre aux faisans) ;
  • les arbustes persistants souvent utilisés dans les haies taillées : laurier palme, troène, fusain, laurier du Portugal, photinia…

Les arbustes à tailler juste après la floraison printanière

Cela concerne les arbustes caducs ou persistants à fructification sans intérêt particulier, fleurissant depuis les mois de janvier-mars jusqu'au 10-15 juin : forsythia, cognassier, seringat, lilas, berbéris (ottawensis, thunbergii), kolkwitzia, spirée ('Arguta', thunbergii, vanhouttei)… Ces arbustes portent leurs boutons à fleurs durant tout l'hiver avant d'éclore. Une taille hivernale aurait pour effet d'annuler une grande partie de la floraison. En revanche, si vous attendez trop après le défleurissement (au maximum à la mi-juin), l'arbuste n'aura pas le temps d'émettre de longues pousses porteuses de boutons au cours de l'été.

Les arbustes à ne pas tailler

Notez bien que la taille d'entretien n'est pas indispensable et même déconseillée sur certains types d'arbustes, notamment de terre de bruyère : camélias, pieris, azalées, rhododendrons, hamamélis, bruyère, daphné, kalmia ainsi que sur le houx et le mahonia. Ces arbustes sont toutefois taillés au départ pour densifier la touffe (taille de formation). La suppression de quelques branches gênantes, cassées ou trop âgées est toujours possible (voir étape 4).

2. Limitez la hauteur de l'arbuste

Selon qu'il s'agit d'une haie ou d'un arbuste isolé, la hauteur de l'arbuste aura plus ou moins d'importance à vos yeux. Pour les arbustes qui se taillent, sachez que vous pouvez réduire de 2/3 la longueur de la plupart des rameaux.

Opérez avec un sécateur bien aiguisé et propre et coupez en biais à environ 1 ou 2 cm au-dessus d'un bourgeon ou d'une feuille (plus le diamètre du rameau est important, plus vous pouvez laisser de distance entre le bourgeon et la coupe). Cette règle permet de rendre vos coupes invisibles une fois que la végétation est repartie et de ne pas laisser de chicots (portions de bois mort).

  • Certains arbustes tels que l'arbre aux papillons, caryopteris, pérovskia, althéa, cornouiller à écorce décorative (Cornus alba, sericea, mas, sanguinea), lavatère, Hydrangea paniculata se rabattent très court, parfois presque au niveau de la souche (20-40 cm du sol) car le départ se fait facilement sur du vieux bois. La taille de formation réalisée en pépinière a permis de constituer une base ramifiée que vous conservez pendant 4-5 ans (voir étape 4). L'absence de taille conduit à un arbuste enchevêtré, à faible floraison ou bien pourvu de rameaux démesurément longs.
  • D'autres ont du mal à repartir sur du vieux bois mais apprécient d'être rabattus en gardant 1/3 de leurs rameaux feuillés : ciste, romarin, lavande
  • Dans le cas d'une haie : avant d'atteindre son niveau définitif, la pousse de l'année est rabattue des 2/3 pendant 2 années successives pour conduire l'arbuste à bien se ramifier. Par la suite, ramenez la végétation à la hauteur voulue en essayant de ne pas toujours le faire au même endroit afin de ne pas créer de bourrelets cicatriciels (boursoufflures appelées tête de chat).

3. Rabattez les rameaux ayant fleuri avec plus ou moins de sévérité

Pour toutes ces tailles, vous aurez besoin d'un petit sécateur et du sécateur de force de manière à effectuer une taille sélective des rameaux. Pour les arbustes conduits en haie stricte et les arbustes persistants, la cisaille ou le taille-haie sont plus pratiques à condition d'avoir toujours un sécateur sous la main pour supprimer les rameaux morts ou pour éclaircir le centre du buisson.

Taillez les arbustes caducs à floraison printanière

  • Éliminez en totalité les rameaux trop fins, blessés, tordus ou qui se croisent.
  • Coupez à leur base les rameaux très longs ayant fleuri.
  • Raccourcissez de 1/3 les rameaux modérément longs ayant fleuri.

Taillez les arbustes caducs à floraison estivale

  • Laissez 4 ou 5 branches maîtresses partant du sol, établies au cours des 2-3 premières années de la vie de l'arbuste.
  • Taillez court les tiges et branches de l'année précédente nées sur ces branches maîtresses, ce qui revient à ôter les 3/4 ou les 2/3 de leur longueur.
  • Si des repercements ont eu lieu sur des branches de la souche, taillez au-dessus de façon à assurer un renouvellement des branches.

Taillez des arbustes persistants à floraison printanière ou estivale

  • Arbustes à floraison printanière : effectuez une taille légère juste après la floraison (Berberis darwinii, Osmanthus delavayi, romarin, Leptospermum, laurier sauce). Chez l'oranger du Mexique, elle conduit à une remontée à l'automne.
  • Arbustes à floraison estivale : réalisez une taille légère destinée à maintenir le volume en février-mars (abélia, photinia, laurier sauce, les conifères de façon générale, arbousier, escallonia, millepertuis, laurier-rose).

Taillez des arbustes à fruits décoratifs

Leur floraison peut se dérouler au printemps sur du bois de l'année précédente (argousier, rosier rugueux, sureau, viorne, Elaeagnus multiflora) ou bien en été sur des pousses de l'année (baguenaudier, callicarpa, symphorine, arbousier). Dans les deux cas, effectuez une taille légère en fin d'hiver simplement pour équilibrer l'arbuste.

Taillez des arbustes à écorce décorative

Ces arbustes caducs comme les cornouillers ou les saules se rabattent sévèrement en fin d'hiver tous les 1 à 3 ans en laissant le tronc le cas échéant (saule pleureur, tortueux). Cette taille permet de raviver la couleur des rameaux visibles pendant l'hiver.

4. Renouvelez les plus grosses tiges de l'arbuste tous les 3 à 5 ans

Par nature, les arbustes sont généralement buissonnants, ce qui signifie que plusieurs tiges partent de la souche en même temps sans qu'aucun tronc ne se dégage véritablement. Des repercements ont lieu à la base, parfois même sous forme de drageons nés à distance de la souche initiale. Pour encourager le renouvellement des tiges :

  • Supprimez les tiges âgées à leur base, sur un roulement de 3 ans, afin de ne pas trop affecter le volume de l'arbuste :
    • Comptez à peu près le nombre de grosses tiges à supprimer, celles qui présentent un gros diamètre avec une écorce crevassée ou qui sont abîmées. Par exemple sur 6 tiges, sélectionnez-en 2 à supprimer la première année, qui n'amputeront pas trop la forme du végétal. Ôtez 2 tiges supplémentaires l'année suivante puis les 2 dernières la troisième année.
    • Dégagez la base des vieux rameaux des petites branches gênantes de manière à pouvoir glisser votre sécateur le plus bas possible.
    • Positionnez la lame du sécateur de force de manière à exécuter une coupe nette. Si de jeunes pousses vigoureuses ont déjà repercé à la base de ce rameau, coupez juste au-dessus de manière à les préserver.
  • Supprimez également tous les rameaux grêles ou tordus afin que la lumière pénètre bien jusqu'au centre de la touffe.

Matériel nécessaire pour réussir la taille des arbustes

Imprimer
Cisailles

Cisailles

À partir de 15 €

Scie à élaguer

Scie à élaguer

À partir de 20 € pour un outil de qualité

Sécateur

Sécateur

À partir de 4 €

Taille-haie

Taille-haie

Élagage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur la taille et la coupe
  • Des conseils sur l'équipement et la réglementation
Télécharger mon guide
Élagage

Aussi dans la rubrique :

Arbustes d’ornement

Sommaire