Sommaire

Comment tailler un tilleul

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Arbres de grand développement, les tilleuls, qui regroupent plusieurs dizaines d'espèces (genre Tilia), dépassent souvent 30 m de hauteur. Le plus simple, si vous avez suffisamment d'espace, est de les laisser en port libre ou semi-libre (houppier rehaussé pour permettre le passage de véhicules). Vous pouvez aussi leur donner une forme architecturée en les palissant, en les conduisant en tête de chat ou en rideau…

Dans tous les cas, la maîtrise de la forme passe par celle de la taille. Pour savoir comment tailler un tilleul, suivez les explications ci-dessous.

Zoom sur la taille du tilleul

Le tilleul doit être formé dès son jeune âge : la formation peut débuter sur un arbre tige 10/12 afin de lui éviter de grosses coupes.

Il est ensuite possible de modifier la conduite d'un sujet adulte s'il devient excessivement encombrant ou si le coût de son entretien est jugé trop élevé. Dans ce cas, le passage se fait :

  • soit d'un port semi-libre à une conduite en tête de saule ;
  • soit d'une conduite en tête de saule à une forme semi-libre.

Le tilleul est un arbre qui tolère assez bien la taille grâce à une bonne compartimentation de son bois. La cicatrisation s'effectuant correctement, il est possible de couper des branches de 10 cm de diamètre sans gros dommages.

En revanche, comme il s'agit d'un bois tendre, l'intérieur du tronc ou des grosses branches ayant subi une mutilation ou une blessure grave pourrit facilement.

Option 1 : Donnez une forme libre ou semi-libre à un tilleul

La conduite en port libre ou semi-libre est la forme la moins contraignante, mais elle demande un espace d'environ 20 m de diamètre et l'absence de réseaux aériens.

Tant que le tilleul est jeune

Les tilleuls ont une flèche qui se forme par empilement de modules (l'extrémité qui meurt est remplacée par la pousse sous-jacente). Tant que l'arbre possède cette silhouette fléchée en pyramide :

  • Appliquez les principes de la taille de formation.
  • L'axe vertical servant de tronc mettant du temps à s'instaurer, inutile de supprimer les fourches : elles disparaissent souvent d'elles-mêmes.
  • Veillez à ce que les charpentières soient bien réparties tout autour de l'arbre et remontez progressivement le houppier en conservant 1/3 de tronc pour 2/3 de couronne.

Dès que la cime commence à s'arrondir, passez à la taille d'entretien. Le plus souvent, il s'agit de supprimer le bois mort, les branches blessées ou qui se croisent.

Éclaircissez également la couronne pour diminuer l'ombrage projeté sur les façades en suivant le principe de la taille douce.

Lorsque le tilleul est âgé

La conduite d'un tilleul âgé se fait selon les principes de la taille d'accompagnement. L'expansion de la couronne a cessé. L'arbre produit beaucoup de bois morts et de nombreux gourmands si sa dégradation provient d'un stress (blessure, coupe du système racinaire, travaux, sécheresse…).

  • Contrôlez la solidité des branches porteuses et du tronc car le bois de tilleul est assez tendre et risque de casser.
  • Allégez la ramure si le point d'ancrage des charpentières est pourri ou empêchez tout accès à proximité de l'arbre.
  • Supprimez les rejets à la base du tronc. Ceux-ci sont fréquents quand les arbres sont vieux : ils détournent la sève au détriment du tronc, accélérant sa fin de vie.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Option 2 : Conduisez un tilleul en tête de saule

La conduite sur tête de saule ou tête de chat est assez simple à réaliser avec un sécateur de force ou un sécateur pneumatique, à condition d'être régulier dans la taille. Celle-ci est grandement facilitée par le fait que l'arbre reste tout au long se sa vie accessible à un homme grimpé sur une échelle double.

Quand tailler ?

La taille s'effectue l'hiver, chaque année ou tous les 2 ou 3 ans.

Comment procéder ?

Il s'agit de couper les rameaux toujours au même endroit, ce qui induit la formation de « têtes » dues à la fusion des bourrelets cicatriciels.

  • Lors de la formation d'un arbre en tête de saule, multipliez les têtes en les espaçant de 30 à 50 cm, de façon à créer une couronne harmonieuse et solide.
  • Tous les 1 à 3 ans, supprimez tous les rameaux de la tête, à ras, en veillant à ne pas la blesser.
  • Ôtez les gourmands sur le tronc et les charpentières.
  • Éliminez les bois morts.
  • Si une tête de saule est abîmée ou dominée par sa voisine, sélectionnez un rejet afin de la remplacer.

Précaution particulière

La conduite en tête de saule est contraignante, et il arrive souvent que des sujets ne soient plus entretenus.

Les rejets continuant de croître, ils deviennent trop lourds pour les têtes de saule. Or celles-ci contiennent une bonne partie des réserves de l'arbre : il n'est donc pas conseillé de les couper si vous envisagez d'adopter une forme libre, mais plutôt de prolonger les axes. Dans ce cas :

  • Vérifiez la solidité des têtes de chat (absence de pourriture).
  • Limitez le nombre de rejets à 3 par tête.
  • Raccourcissez ces rejets des 2/3 de leur longueur en gardant seulement 3 pousses l'année suivante ou bien laissez la ramification s'équilibrer sans intervention.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Option 3 : Palissez des tilleuls

Palisser des tilleuls permet de créer des haies de faible épaisseur et limitées en hauteur. Choisissez des espèces de faible développement comme Tilia europaea 'Pallida', Tilia platyphyllos 'Delft' ou encore Tilia henryana.

La plantation

Les arbres sont plantés à environ 3 m les uns des autres, puis les branches sont palissées le long de 4 ou 5 fils de fer.

La couronne doit rester accessible tout le long de la haie et, si possible, sur les 2 faces pour faciliter la taille.

  • Tous les 3 m ou 4,50 m, enfoncez dans le sol, à une profondeur de 1 m, un poteau en béton de 10 cm de diamètre, en le scellant dans un socle en béton. Pour cela :
    • creusez la forme du socle dans la terre ;
    • positionnez le poteau en le maintenant bien vertical avec des cales ;
    • coulez du béton à prise rapide.
  • Tendez des câbles ou fils de fer, sur le côté intérieur des poteaux, en les espaçant de 30 cm si vous souhaitez une haie opaque, ou de 40 à 50 cm si vous préférez une certaine transparence.
  • Attachez-les à un tendeur afin de pouvoir en régler la tension.
  • Plantez ensuite les tilleuls entre les poteaux, soit dans une tranchée, soit dans des trous individuels de 1 m² espacés de 3 m.
  • Tuteurez chacun des arbres à l'aide d'un piquet en bois sans trop serrer les liens.

La formation des charpentières

Elle s'effectue chaque hiver.

  • Sélectionnez les branches charpentières qui se trouvent au niveau des fils de fer, dans le sens de l'alignement, et supprimez les autres.
  • Fixez les pousses au fur et à mesure de leur croissance sur les fils métalliques.
  • Tondez les pousses perpendiculaires au palissage durant l'été si nécessaire.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Option 4 : Conduisez des tilleuls en rideau

Le rideau est une forme architecturée assez répandue dans les grandes villes. Les espèces de tilleuls les plus adaptées sont principalement Tilia cordata, T. platyphyllos, T. tomentosa, T. x europea.

Cette taille consiste à former un parallélépipède à partir d'un alignement de tilleuls de la même espèce et de même âge. Rapide à exécuter, la taille en rideau implique cependant de gros moyens dont seuls une grande ville ou un château dispose le plus souvent.

  • L'entretien se fait avec une rogneuse à scies circulaires autoportée, munie d'un bras articulé guidé par laser.
  • Il nécessite également du personnel pour effectuer les tailles au croissant sur les faces inaccessibles à l'engin de coupe, notamment sous le rideau.
  • Les tilleuls doivent être taillés au moins une fois par an, en juillet-août : on laisse seulement 1 à 2 cm de nouvelles pousses chaque année de manière à ne pas former de têtes de chat ; le rideau s'épaissit alors de quelques centimètres par an.
  • Tous les  4 à 5 ans, en hiver, les arbres doivent être recalibrés afin de revenir à leur volume initial : on supprime environ 15 cm d'épaisseur de rideau en évitant de tailler au même endroit que lors du recalibrage précédent pour éviter la formation de moignons.

Dans tous les cas, 3 passages le long de l'alignement sont à chaque fois nécessaires :

  • d'abord la rogneuse,
  • un second sur une nacelle pour faire tomber les branches et couper les bois morts,
  • un troisième au sol pour ramasser les branches.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Matériel nécessaire pour tailler un tilleul

Imprimer
Béton prêt à l'emploi

Béton prêt à l'emploi

1,50 €/kg

Câbles

Câbles

10 €

Cales biseautées en bois

Cales biseautées en bois

0,50 €

Croissant d'élagage

Croissant d'élagage

Échelle coulissante

Échelle coulissante

À partir de 100 €

Fils de fer plastifié

Fils de fer plastifié

15 € environ

Piquets en bois

Piquets en bois

À partir de 1 € l'unité

Poteau en béton

Poteau en béton

À partir de 25 €

Sécateur

Sécateur

À partir de 4 €

Sécateur électrique

Sécateur électrique

À partir de 60 €

Sécateur pneumatique

Sécateur pneumatique

À partir de 200 €

Taille-haie

Taille-haie

Tendeurs

Tendeurs

1 € pièce environ

Tronçonneuse

Tronçonneuse

À partir de 70 € (disponible en location à partir de 15 €/jour)

Élagage

Élagage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur la taille et la coupe
  • Des conseils sur l'équipement et la réglementation
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Arbres d’ornement

Sommaire

Pour commencer

Taille des arbres d’ornement

Taille des feuillus

Taille des feuillus

Techniques de taille des arbres d'ornement feuillus

Taille douce des arbres Taille des formes architecturées Taille sévère Technique d'élagage