Sommaire

Réussir une taille en biais

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

La taille en biais d'un rameau ou d'une branche signifie que l'on incline environ à 30-45 ° la lame du sécateur, de la scie ou la chaîne de la tronçonneuse de façon à exécuter une coupe qui ne soit pas perpendiculaire à l'axe du rameau.

Voici comment réussir une taille en biais.

Zoom sur la taille en biais

Pourquoi utiliser la taille en biais ?

La coupe en biais a pour but :

  • de faciliter l'écoulement de l'eau de pluie le long de la coupe et de préserver le bourgeon sous-jacent s'agissant de jeunes rameaux ;
  • de respecter le col de la branche pour une bonne cicatrisation de la plaie de taille ;
  • de ne pas créer de chicot (portion de bois non alimentée qui se dessèche).

Elle demande aussi moins d'effort dans le maniement du sécateur.

Cas où la coupe en biais n'est pas recommandée

Dans certains cas, une coupe perpendiculaire à l'axe est préférable :

  • lors de la coupe de racines, car elle agrandit la surface de la plaie de coupe ;
  • lorsque l'on rabat une branche au ras d'une autre branche qui pousse perpendiculairement à l'axe coupé (rameau dit « épitone ») : il faut alors suivre le prolongement de celle-ci ;
  • lorsque l'on élague les branches basses d'un conifère qui poussent perpendiculairement au tronc ;
  • lorsque l'on réalise des boutures de rameaux : la coupe se fait juste en dessous d'un bourgeon et perpendiculairement à la tige pour faciliter la formation du cal d'où partiront les racines. La coupe en biais souvent montrée dans les ouvrages a l'inconvénient d'induire parfois le pourrissement de la base de la bouture. En revanche, le sommet de la bouture est coupé en biais lorsque la bouture n'est pas terminale.

Cas 1 : taillez les branches des arbustes ou rosiers en biais

La plupart des arbustes gagnent à être rabattus tous les ans pour reconstituer une ramure florifère. Il s'agit alors de rabattre des rameaux de faible diamètre en laissant quelques bourgeons bien visibles à la base. Pour réaliser cette coupe, muni d'un sécateur bien affuté adapté à la taille de votre main (il existe des sécateurs pour gauchers !), opérez de la façon suivante :

  • Présentez la lame affutée du côté de la portion de branche conservée et la contre-lame (à rebord arrondi) du côté opposé. Réalisez la coupe à environ 3-5 mm au-dessus d'un bourgeon situé de préférence vers l'extérieur de l'arbuste.
  • Refermez fermement le sécateur jusqu'au bout. Pour avoir plus de force, rapprochez le rameau de l'axe de rotation des lames ou utilisez un sécateur de force à lames courbes. Notez que pour des coupes allant jusqu'à 3-4 cm de diamètre, cet outil est plus aisé à manier que la scie à élaguer. La coupe est aussi plus nette et le geste plus rapide. L'emploi de l'échenilloir exige un peu plus de dextérité et de force que le sécateur pour exécuter une coupe en biais.

La position naturelle du sécateur dans la main permet de donner un angle d'environ 45 ° avec l'axe de la tige. Les tissus présentent alors une coupe nette et une entaille suffisamment éloignée du bourgeon pour que celui-ci ne soufre pas. Vous constaterez qu'un coupe en biais demande moins d'effort physique qu'une coupe perpendiculaire au rameau.

Cas 2 : coupez les branches des arbres en biais

Lorsqu'il s'agit de supprimer une branche de 3 à 10 cm de diamètre, la taille en biais est indispensable pour assurer une bonne cicatrisation de la plaie. Deux cas peuvent se présenter.

Cas 1 : coupez une branche à son point de départ

La branche présente un renflement plus ou moins perceptible sous la branche appelée « col » de la branche. Le col renferme les cellules capables de se multiplier pour refermer la plaie. Une ride apparaît du côté opposé au col qui vous indique l'angle de coupe que doit suivre la lame.

Cas 2 : raccourcissez un branchage

Coupez juste après une ramification au ras de celle-ci en suivant son orientation. Cette ramification sert de tire-sève à condition que son diamètre mesure au moins le 1/3 de celui de la branche coupée. La cicatrisation de la plaie va se faire dans son prolongement et passera bientôt inaperçue. L'important est de ne pas laisser de portion de branche non alimentée qui finit en chicot (bois mort). Ce dernier gêne par ailleurs le recouvrement de la plaie de taille et constitue une porte d'entrée aux pathogènes.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Matériel nécessaire pour réussir une taille en biais

Imprimer
Échenilloir

Échenilloir

Scie à élaguer

Scie à élaguer

À partir de 20 € pour un outil de qualité

Sécateur

Sécateur

À partir de 4 €

Tronçonneuse

Tronçonneuse

À partir de 70 € (disponible en location à partir de 15 €/jour)

Élagage

Élagage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur la taille et la coupe
  • Des conseils sur l'équipement et la réglementation
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Bases de la taille

Sommaire

Réglementation et lois sur la taille

Hauteur d'un arbre Réglementation élagage

Matériel spécifique aux travaux d'élagage

Élagage matériel

Risques et sécurité des travaux d'élagage

Anti coupures Risques de l’élagage Sécurité élagage

Coût des travaux d'élagage

Prix élagage

A qui faire appel pour élaguer ?

Entreprise élagage Bûcheron