Sommaire

Couper un arbre

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

La coupe ou l'abattage d'un arbre est un sujet qui doit être mûrement réfléchi étant donné le nombre d'années nécessaires à la croissance d'un arbre, son impact sur le paysage, sur l'environnement direct, son intérêt historique…

Elle est nécessaire dans le cadre d'une exploitation forestière, qui selon un plan établi à l'avance prévoit la coupe au bout d'un certain nombre d'années afin d'obtenir des fûts de qualité.

Dans le cas d'un arbre de parc, de jardin ou d'un arbre urbain, l'abattage découle le plus souvent :

  • du mauvais état sanitaire du sujet qui présente des risques de chute sur les usagers ou de contamination des arbres voisins ;
  • d'une gêne pour des travaux ;
  • d'un encombrement excessif.
Lire l'article Ooreka

Voici comment couper un arbre en toute sécurité.

1. Choisissez la bonne période pour couper l’arbre

La période la plus appropriée pour abattre un arbre est celle du repos de la végétation, soit entre octobre et mars, car :

  • les écoulements de résine sont réduits dans le cas des résineux ;
  • le feuillage est absent chez les arbres caducs (moins d'encombrement pour le transport) ;
  • la végétation herbacée qui entoure l'arbre est réduite au minimum ;
  • la faune est moins dérangée ;
  • et le séchage du bois coupé est plus rapide.

2. Repérez l’environnement et équipez-vous

  • Assurez-vous que l'espace est suffisamment dégagé pour que l'arbre puisse tomber sans présenter de danger pour les biens et personnes autour. Dans le cas contraire, prévoyez le démontage de l'arbre par un grimpeur-élagueur professionnel.
  • Avertissez les autorités compétentes en cas de gêne sur les voies de circulation afin qu'elles assurent la sécurité.
  • Vérifiez l'absence de réseaux aériens tels que des fils électriques.
  • Choisissez un jour sans vent, sans pluie et si possible sans gel car le bois casse plus facilement.
  • Contrôlez l'état sanitaire de l'arbre, notamment l'absence de fils de fer intégré dans le tronc, de béton et de zones de pourriture internes.
  • Déterminez ensuite la direction de la chute la plus adaptée en tenant compte :
    • de l'allure générale de l'arbre, penchée ou pas, déséquilibrée ;
    • de l'espace environnant (pente, bâtiment…) ;
    • et de l'état du tronc, un tronc pourri étant susceptible de céder où on ne l'attend pas.
  • Choisissez la zone de repli, en diagonale vers l'arrière par rapport à la direction de chute, pour toutes les personnes présentes sur le chantier, 2 personnes étant idéales en cas de problème.
  • Munissez-vous de tout l'équipement de sécurité EPI (équipement de protection individuel) constitué d'un vêtement et de gants anti-coupures, de chaussures de sécurité, d'un casque d'élagage, de lunettes et bouchons d'oreilles. Une trousse de premiers secours est aussi recommandée. Garez votre voiture prête à partir si vous vous trouvez dans un lieu isolé.
  • La tronçonneuse doit avoir une puissance suffisante et dans la mesure du possible, une longueur du guide-chaîne au moins égale au diamètre du tronc.

3. Libérez l'espace autour de l'arbre avant de commencer

  • Nettoyez la zone des broussailles et végétaux autour et au pied de l'arbre pour faciliter la coupe, le repli et le travail d'ébranchage. Utilisez une débroussailleuse, une serpe ou une hachette.
  • Contrôlez que personne ne se trouve dans le cercle d'abattage (cercle d'un rayon égal à 2 fois la hauteur de l'arbre).
  • Dégagez les branches du tronc sur 2 m de hauteur et les contreforts des racines s'ils gênent pour évoluer autour de l'arbre.
  • Si la direction de chute a besoin d'être modifiée ou simplement sécurisée compte tenu des contraintes (direction et force du vent, forme du houppier, courbure des branches principales, présence d'un bâtiment, etc.), un réajustement peut se faire par le biais d''un treuil ou d'un tracteur équipé d'un câble relié au tronc pour empêcher l'arbre de se tordre ou de rouler dans la mauvaise direction.

4. Coupez l'arbre

  • Effectuez une première entaille horizontale à la tronçonneuse, du côté choisi pour la chute, à 20-40 cm du sol. Enfoncez le guide de la tronçonneuse jusqu'à entamer 1/5 du diamètre du tronc. Réalisez plusieurs passages si le diamètre du tronc dépasse la longueur du guide.
  • Effectuez la deuxième entaille à 45 ° au-dessus de la première de manière à découper un triangle. « L'entaille directionnelle » est ainsi exécutée.
  • La troisième entaille dite « trait d'abattage » se fait de l'autre côté du fût, 5 cm au-dessus du triangle et de manière horizontale. Elle façonne ainsi la charnière qui conduit à la chute du tronc du côté opposé à l'emplacement où se trouve le bûcheron. Augmentez l'épaisseur de la charnière si le tronc est pourri ou présente des défauts de compression. Elle doit représenter 1/10 du diamètre du tronc et doit être régulière et bien horizontale pour diriger la chute.
  • Dès que le tronc craque, retirez la lame puis abritez-vous dans la zone de repli en gardant un œil sur la direction de la chute. Si l'arbre ne tombait pas, enfoncez un coin dans le trait d'abattage avec une masse.
Lire l'article Ooreka

Matériel nécessaire pour couper un arbre

Imprimer
Coin

Coin

Gants, masque et lunettes de protection

Gants, masque et lunettes de protection

14 € environ

Hachette

Hachette

Scie à bûches

Scie à bûches

Scie d'élagage

Scie d'élagage

À partir de 20 € pour un outil de qualité

Serpe

Serpe

Tronçonneuse

Tronçonneuse

À partir de 70 € (disponible en location à partir de 15 €/jour)

Élagage

Élagage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur la taille et la coupe
  • Des conseils sur l'équipement et la réglementation
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Abattage

Sommaire