Créer une forme libre de plein vent

Sommaire

  • Zoom sur les formes libres de plein-vent
  • Étape 1 : Premier été : réduisez les anticipés du porte-greffe
  • Étape 2 : Deuxième été : greffez en tête les demi-tiges
  • Étape 3 : Deuxième hiver : rabattez la flèche
  • Étape 4 : Troisième année de croissance : pincez les pousses
  • Étape 5 : En fin du troisième hiver : renforcez la ramure
  • Étape 6 : Quatrième hiver : ouvrez la ramure
  • Étape 7 : Cinquième hiver : renforcez les branches
Créer une forme libre de plein vent

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Les formes libres de plein-vent sont généralement de deux types : les tiges avec un tronc de 1,50 à 1,80 m et les demi-tiges avec les premières branches situées à 1,30 m du sol.

La forme libre de plein-vent se pratique dans les zones pâturées ou dans le cas de fruitiers ne demandant pas de traitement comme les pommiers à cidre.

Les basses tiges dotées d'un tronc de 60 à 80 cm sont des formes adaptées aux fruitiers nains greffés sur des porte-greffe de très faible vigueur.

Voici les étapes détaillées pour créer une forme libre de plein vent.

Zoom sur les formes libres de plein-vent

Principe de la forme libre de plein-vent en tige

La tige forme un arbre de 7 à 8 m de haut, avec un tronc de 1,80 m, muni de 3 ou 4 branches qui se ramifient pour former 6 à 8 branches charpentières comportant des sous-charpentières.

  • La distance de plantation est de 7 à 8 m en tous sens.
  • La durée de formation est de 7 à 8 ans (4 ans en pépinière et 3 ou 4 ans en verger).
  • Le tuteurage est nécessaire pendant 2-3 ans. Prévoyez 2-3 tuteurs de 2,30 m, enterrés de 60 cm, positionnés à distance de l'arbre et rattachés au tronc par des liens souples (bandes de jute).

Principe de la forme libre de plein-vent en demi-tige

La demi-tige s'arrête à 5-6 m de haut avec un tronc de 1,30 m.

  • La distance de plantation est de 6-7 m sur le rang et de 7-8 m entre les rangs.
  • Le temps de formation est de 3-4 ans en pépinière ainsi qu'en verger soit un total de 7-8 ans.
  • Le tuteurage est aussi nécessaire pendant 2-3 ans.

La greffe

Les tiges et demi-tiges sont greffées sur des francs (pousse issue d'un semis de noyau ou de pépin généralement de la même espèce que le greffon) de la même espèce, parfois d'une autre espèce, ce qui donne des arbres assez vigoureux, bien ancrés au sol, souvent plus tolérants au calcaire (sols dont le pH est supérieur à 7,5).

La greffe s'effectue en écusson ou par une greffe anglaise compliquée :

  • soit au niveau du collet (pêchers) ;
  • soit en tête (cerisiers) ;
  • soit les 2 à la fois avec une variété intermédiaire vigoureuse servant à former le tronc (pommiers, poiriers).

Pour les abricotiers, pruniers et pêchers, le porte-greffe peut être aussi une bouture de Myrobolan B ou Myrobolan 1254 (Prunus cerasifera). Chez les cerisiers, une bouture de merisier F.12/1 est employé pour garantir un porte-greffe indemne de virus.

Avantages et inconvénients

La forme libre de plein-vent a l'avantage de ne pas demander de taille de fructification. Par ailleurs, les fruits se conservent mieux que sur des arbres conduits en haie fruitière ou en gobelet. La durée de production dépasse souvent 80 ans.

L'inconvénient est que la mise à fruit requiert 6 à 7 ans alors qu'une haie fruitière fructifie en 2-3 ans.

1. Premier été : réduisez les anticipés du porte-greffe

Étudions le cas du cerisier greffé en tête.

Vous avez besoin :

  • d'un porte-greffe de type merisier ;
  • d'un greffon de la variété souhaitée.

Après une année de croissance du porte-greffe, on obtient un scion de 1,20 à 1,60 m généralement muni d'anticipés (pousse latérale développée en même temps que l'axe sur laquelle on n'observe donc pas de traces d'écailles de bourgeon à sa base). Dans notre cas, la réduction de ces anticipés au cours de leur croissance est recommandée afin que la flèche reste prédominante.

Tuteurez les sujets de faible vigueur avec une baguette.

2. Deuxième été : greffez en tête les demi-tiges

Réalisez la pose de 1 ou 2 tuteurs de part et d'autre du porte-greffe de façon à inciter les oiseaux à se poser sur eux plutôt que sur les greffons. Il n'est pas nécessaire de poser les liens dans l'immédiat.

  • Supprimez à la base un anticipé sur deux.
  • Rabattez les autres anticipés du tiers de leur longueur.
  • Dans le cas de la demi-tige, au cours de l'été, greffez 2 écussons à 1,30 m de hauteur, légèrement décalés et opposés sur la tige, à l'aide d'un greffoir.

Pour former une tige, attendez que le porte-greffe soit âgé de 2 ans afin que l'axe mesure au moins 2,20 m de haut, la pose du greffon s'effectuant à 1,80 m du sol. En attendant, pincez les anticipés pour favoriser la croissance de l'axe.

3. Deuxième hiver : rabattez la flèche

En hiver, rabattez la flèche en biseau au-dessus du deuxième écusson.

La greffe peut aussi se faire à ce moment avec une greffe à l'anglaise compliquée munie de 2-3 yeux et sur table (porte-greffe arraché).

4. Troisième année de croissance : pincez les pousses

  • Au cours du printemps, pincez les pousses du greffon lorsqu'elles mesurent 10 cm en laissant 3 yeux (ne rien faire dans le cas de la greffe compliquée à l'anglaise).
  • Sectionnez à l'aide d'un sécateur les pousses sur le tronc, en 2 fois au cours de la saison afin de ne pas perturber l'arbre. Conservez l'empattement du rameau sectionné.

5. En fin du troisième hiver : renforcez la ramure

  • Rabattez de deux tiers les 3 à 5 pousses issues du greffon.

6. Quatrième hiver : ouvrez la ramure

Vous obtenez un tronc muni d'une dizaine de rameaux correspondant à une tige ou demi-tige de 2 ans prêt à être commercialisé.

  • Rabattez de moitié les pousses de l'année.
  • Supprimez 4 à 5 pousses verticales situées au centre de la couronne.
  • Si l'angle formé par les charpentières avec le tronc n'est pas homogène, posez des liens souples ou des bâtonnets pour modifier leur direction.

7. Cinquième hiver : renforcez les branches

  • Conservez quasiment tous les rameaux ayant ramifié et raccourcissez les pousses formées dans l'année du tiers de leur longueur. Choisissez de couper au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur.
  • Supprimez les rameaux verticaux qui tendent à encombrer le centre de la couronne.
  • Taillez légèrement les rameaux inclinés ou horizontaux situés sous ou sur les faces latérales des charpentières et qui tendent à ouvrir la couronne.

Le cerisier est prêt à fructifier !

Au printemps suivant, la floraison a lieu mais parfois elle n'est pas suivie de fruits en raison de la trop grande vigueur de l'arbre. Une année supplémentaire est souvent nécessaire pour que l'arbre atteigne un certain équilibre et entame une production régulière. Ce phénomène est aussi fréquent chez les poiriers et les pruniers.

La conduite en arbre de plein-vent ne dispense pas de renouveler les branches fruitières (sous-mères ou sous-charpentières) au bout de 4-5 ans ou plus.

Matériel nécessaire pour réaliser une forme libre de plein vent

Imprimer
Échelle coulissante

Échelle coulissante

À partir de 100 €

Échenilloir

Échenilloir

Sécateur

Sécateur

À partir de 4 €

Tuteur en bois

Tuteur en bois

0,50 € la pièce

Élagage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur la taille et la coupe
  • Des conseils sur l'équipement et la réglementation
Télécharger mon guide
Élagage