Risques de l’élagage

Écrit par les experts Ooreka

Si l'élagage contribue à préserver la santé de l'arbre, malheureusement, il est aussi très souvent responsable de l'installation de champignons pathogènes. Principaux risques de l'élagage, les blessures dues aux coupes trop importantes sont une porte d'entrée idéale pour ces champignons.

Élagage et risques de champignons pathogènes

Pour éviter l'installation de ces champignons pathogènes, il convient avant tout d'éviter d'infliger de grosses coupes à l'arbre :

  • Le diamètre des branches élaguées ne devra pas dépasser 3 à 5 cm de diamètre en majorité.
  • Le volume de branches élaguées lors d'une opération ne devra pas dépasser 1/3 du volume initial. Un arbre qui n'a pas été élagué depuis longtemps va parfois nécessiter une taille au cours de 2 années successives. Ensuite, la fréquence d'une taille d'entretien courante varie entre 5 et 10 ans.

Pour cela, il convient d'effectuer un suivi régulier afin de supprimer progressivement les branches basses qui pourraient se montrer gênantes à l'avenir et d'anticiper le volume futur de l'arbre.

Éviter les risques : l'élagage au bon moment

L'élagage sert aussi à alléger la ramure lorsque l'arbre présente des signes de faiblesse dans sa structure. Il est important de savoir quand élaguer pour favoriser la cicatrisation de l'arbre en utilisant les défenses naturelles de l'arbre selon son espèce et son environnement :

ÉLAGUER : LES SAISONS
PÉRIODE AVANTAGES INCONVÉNIENTS
HIVER
  • Souvent recommandé : l'arbre étant en repos végétatif, ses réserves naturelles seront préservées (pas d'écoulement de sève.
  • La silhouette est bien visible.
  • La période n'est pas favorable à la libération des spores de champignons pathogènes.
  • L'arbre risque de ne pas pouvoir mettre en place de défenses naturelles immédiatement et les plaies resteront à vif jusqu'au printemps suivant.
  • Des rejets ou gourmands sont plus fréquents suite à l'élagage.
  • Le tronc davantage exposé au gel peut voir son écorce se fissurer (gélivures).
  • Cependant, le gel en période de taille n'est pas un inconvénient (pas prouvé scientifiquement). Les Canadiens et Scandinaves n'en tiennent pas compte pour élaguer.
PÉRIODE OÙ L'ARBRE À DES FEUILLES ET JUSQU'À FIN AOÛT
  • La circulation de sève permet à l'arbre de mettre en place rapidement ses défenses naturelles contre les agressions par les champignons surtout au niveau des plaies d'élagage.
  • L'arbre possède le délai pour cicatriser avant l'hiver.
  • Les rejets ou gourmands sont faibles.
  • L'élagage diminue la densité du feuillage, mais fait dans les règles, l'élagage ne doit pas se voir !
  • La libération de spores de champignons pathogènes peut contaminer les plaies.

Il est donc important pour certaines espèces d'élaguer au cours de périodes où les risques de contaminations sont réduits, de bien désinfecter le matériel d'élagage lorsque vous changez d'arbres. L'application d'un cicatrisant est parfois recommandée pour lutter contre les champignons qui s'attaquent aux tissus vivants (chancre coloré...). Bien entendu, intervenir le moins possible et effectuer des coupes de faible diamètre est la première des précautions.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !