Résineux

Écrit par les experts Ooreka
Résineux

Quand et comment élaguer ? Quelle taille pour les résineux ?

Les techniques d'élagage dépendent du type d'arbre. Ainsi, on distingue :

Le terme « résineux » s'explique naturellement par le fait que ce type d'arbre produit beaucoup de résine. Quant au terme « conifère », qui lui est souvent associé, il vient des fruits en forme de cône souvent engendrés par ces arbres.

Résineux à aiguilles ou à écailles

Les résineux ou conifères sont les arbres de la famille des sapins.

Les résineux sont des arbres à feuilles persistantes qui ne perdent pas leurs aiguilles (sauf exception : le mélèze, le cyprès chauve, le métaséquoia sont des résineux à feuilles caduques).

Ils possèdent généralement :

  • des feuilles en forme d'aiguilles ou d'écailles (cyprès, thuya...) ;
  • des fruits en forme de cônes (certains forment des arilles, sortes de baies charnues comme chez l'if).

On distingue deux types de feuillage dans les résineux à aiguilles :

  • certaines aiguilles sont attachées de manière isolée sur le rameau comme chez les sapins ou les épicéas ;
  • d'autres se présentent par touffes de plusieurs aiguilles sur la même base comme chez les pins et les cèdres.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Élagage des résineux : de nombreux modes de taille

On distingue chez les résineux comme chez les feuillus quatre sortes de conduites :

  • Le port libre ou semi-libre, qui suit les principes de la taille douce même si l'architecture d'un conifère diffère de celle d'un feuillu :
    • Le résineux a plus de mal à reformer une flèche lorsque celle-ci est endommagée. L'arbre meurt ou forme deux têtes comme chez le cèdre. Cette deuxième option est dommageable à termes car les risques de casse avec le vent sont accrus.
    • Les conifères ont également plus de mal à repercer sur du bois ancien ce qui explique qu'il soit très difficile de rajeunir une haie de conifères.
  • La forme architecturée que l'on retrouve dans l'art topiaire (la taille en boule) pratiqué en particulier chez les ifs, ou la taille en nuage pratiquée chez les pins.
  • La conduite en fûts exploitables par les scieries qui fait appel aux principes de la gestion forestière.
  • La conduite en haie taillée pratiquée avec les thuyas, les faux cyprès (Chamaecyparis, Cupressocyparis, etc.).

Une taille régulière 1 à 2 fois par an s'impose pour ne pas se laisser dépasser par la vigueur de ces arbres. On ne peut pas recéper une haie de conifères comme on le ferait pour des feuillus car l'arbre ne repart pas sur du vieux bois excepté chez certaines essences comme l'if.

Taille de formation des résineux : forme libre et sylviculture

La sylviculture consiste à planter des arbres, de manière rationnelle et durable, dans le but de reboiser un paysage, de conserver ou régénérer une forêt, ou de se pourvoir en matière première sans épuiser le sol, l'environnement. Une taille de formation est nécessaire sur ces jeunes arbres afin de structurer leur silhouette. Elle suit deux objectifs :

  • Maintenir la flèche à tout prix pour assurer la croissance de l'arbre jusqu'à sa taille quasi adulte.
  • Supprimer les branches basses de façon progressive de manière à remonter le houppier sans risquer la chute de bois morts. L'arbre doit conserver une hauteur de houppier égale à la moitié de sa hauteur totale pour ne pas trop le perturber. L'élagage du tronc s'exécute de façon naturelle si l'on n'intervient pas mais présente un risque pour les usagers.

Dans le cas de la sylviculture, un élagage régulier est indispensable pour l'obtention de fûts avec peu de nœuds. L'intensité de l'éclaircie entre les rangs d'arbres (nombre d'arbres supprimés au fil du temps) permet de moduler le nombre d'interventions d'élagage : des arbres serrés cherchent la lumière et se débarrassent de leurs branches basses plus rapidement que des arbres distants.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Taille d'entretien des résineux en forme libre

La taille d'entretien des résineux diffère selon qu'il s'agit d'un arbre d'ornement ou d'un arbre forestier :

  • La taille des arbres forestiers consiste à poursuivre la suppression des branches basses du tronc et à pratiquer l'émondage si nécessaire, autrement dit à se débarrasser des branches mortes ou inutiles.
  • La taille des arbres d'ornement est différente :
    • L'élagage des branches basses doit se limiter aux deux tiers de la hauteur totale de l'arbre.
    • L'objectif principal de la taille d'entretien est d'alléger la ramure de façon homogène afin de favoriser une meilleure pénétration de l'air et de la lumière. La persistance du feuillage augmente la prise au vent de façon significative chez les résineux. Il n'est pas rare de voir de grands pins à terre suite à une tempête lorsque le sol est gorgé d'eau alors que les feuillus n'ont pas bougé.

Élagage des résineux : modérément tous les 2 à 3 ans

L'élagage des résineux est peu récurrent et modéré.

Shémas des différents angles de coupe.

Que l'on applique l'élagage à 2 mètres ou à 5-6 mètres, les précautions sont les mêmes :

ÉLAGAGE DES RÉSINEUX
QUAND ? L'élagage peut s'effectuer tout au long de l'année :
  • En juin-juillet lorsque la cicatrisation des plaies sera la plus rapide.
  • En hiver.
  • En évitant la période de montée de sève qui rend les interventions délicates en raison des dépôts de résine sur les outils de coupe.
  • Tous les 2 à 3 ans.
COMMENT ?
  • Ne pas enlever plus de 40 à 50 % des branches vertes afin de ne pas stopper la croissance des résineux.
  • Couper au ras du tronc en épargnant le col de la branche lorsqu'il est présent. Le cèdre et le pin parasol ne présentent pas de col mais une ride circulaire qu'il faut conserver.
PRÉCAUTIONS SYLVICULTURE En sylviculture, le diamètre de l'arbre à élaguer doit respecter la règle du « tiers du diamètre d'exploitabilité » :
  • le diamètre du fût au moment de l'élagage de l'arbre doit être au plus égal au ⅓ du diamètre attendu lors de sa coupe en exploitation ;
  • ex. : un pin devant produire une bille de 45 cm de diamètre doit être élagué avant que le diamètre du fût (pris à 1,3 m du sol) soit de (45/3) 15 cm.
CICATRISATION
  • Le temps de cicatrisation de la plaie d'élagage est proportionnel au diamètre de la branche.
  • Dans la mesure du possible, il faut plutôt couper les branches d'un diamètre inférieur à 3 cm avec un maximum de 5 à 10 cm selon les essences (taille des arbres).

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
AR
anne r.

pépiniériste

Expert

CP
christophe petit

distribution engrais organiques | engrais mva

Expert

manuel outrequin

courtier en assurances | assuralia

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !