Quand élaguer ?

Écrit par les experts Ooreka

La période de taille des arbres.

Il est primordial de bien prévoir quand élaguer. On peut élaguer tout au long de l'année en dehors des périodes de mouvement de sève qui se manifestent par le débourrement ou la chute des feuilles chez les feuillus.

Quand élaguer : la fin d'hiver est le plus souvent recommandée

L'élagage qui précède juste le redémarrage de la végétation au printemps est idéal, mais il est clair que les entreprises d'élagage ne peuvent réduire leurs travaux d'hiver à ce laps de temps. Par ailleurs, il faut éviter la période de débourrement où l'arbre doit mobiliser toutes ses réserves pour mettre en place sa masse foliaire ou fleurir. L'hiver est donc la période la plus souvent retenue pour l'élagage des arbres.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Quand élaguer : les avantages d'une taille en hiver

elagage arbre branche bois forêt Eva Deuffic

On ignore les répercussions véritables du gel lors de la taille de l'arbre. Cependant, cette saison présente plusieurs avantages pour l'élagage :

  • L'arbre est en repos végétatif et ses réserves naturelles sont maintenues.
  • L'absence de feuilles sur les espèces caduques :
    • permet d'apprécier facilement les opérations d'élagage à effectuer ;
    • et évite d'avoir à évacuer de grosses quantités de végétaux.
  • L'écorce présente moins de risque de déchirure que lors d'une taille en vert.

Les inconvénients d'une taille en hiver

L'hiver, en période de gel important, l'élagage est risqué. Le manque de sécurité pour le grimpeur-élagueur n'est pourtant pas le seul inconvénient :

  • La cicatrisation de l'arbre est impossible. En effet, l'arbre ne peut cicatriser les plaies d'élagage qui resteront à vif jusqu'au printemps suivant. Ces plaies peuvent être source d'infestation par des maladies et des champignons.
  • Les gourmands (rameaux poussant fortement) ou rejets (repousse après une coupe) apparaissent plus fréquemment à l'endroit de la coupe ou en amont car les réserves stockées dans les racines, la base du tronc, etc., sont épargnées par la taille. La réaction de l'arbre est donc plus vigoureuse et exige souvent un second passage pour supprimer les gourmands.

Élaguer quand la cicatrisation est rapide : en période de végétation

L'élagage en période de végétation est appelé alternativement taille en vert ou élagage de printemps. Elle se pratique lorsque l'arbre est « en sève », c'est-à-dire en période de croissance.

Quand élaguer : les avantages de la taille en vert

Contrairement à la « taille en sec » effectuée en hiver, la « taille en vert » peut débuter dès que les premières feuilles sont bien formées et se termine vers la fin août avant que l'arbre n'entame sa descente de sève. Cela présente plusieurs avantages :

  • La formation du bourrelet cicatriciel démarre plus rapidement et l'arbre met en place immédiatement des barrières chimiques qui compartimentent le bois et le protègent des agressions extérieures telles que champignons, bactéries et insectes.
  • Elle a aussi pour effet de limiter l'apparition des gourmands sur des sujets vigoureux (merisiers, érables, etc.).
  • Elle fait partie de l'entretien courant des tailles de formes architecturées (taille en rideau, en marquise, topiaire, etc.). Celle-ci ne doit s'exécuter que sur des pousses récentes, durant l'été avant l'aoûtement (le durcissement du bois) et parfois une seconde fois après la chute des feuilles. Le maintien de ces formes peut à la rigueur se réaliser que tous les 2 ans.
  • L'arbre possède ainsi le délai suffisant pour cicatriser avant les automnes humides et les froids hivernaux.
  • Les bois morts sont bien visibles.

Il est évident que la taille en vert doit être légère de façon à ne pas perturber l'arbre qui se trouve en pleine végétation. Elle n'affecte pas l'esthétique de l'arbre dans la mesure où les coupes avec tire-sèves sont à peine visibles. Il s'agit le plus souvent d'alléger la frondaison (la nouvelle pousse) en éclaircissant le houppier (partie aérienne d'un arbre) et dans les cas de tailles architecturées de raccourcir des brindilles.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Les inconvénients de la taille en vert

La taille en vert permet de parfaire la mise en forme, mais comporte quelques inconvénients :

  • La présence de feuilles sur les branches décuple le volume de végétation à évacuer après l'élagage.
  • La période peut coïncider avec la libération de spores de champignons nocifs.

Quand élaguer ? Évitez les grandes chaleurs

Les grosses chaleurs représentent un moment de stress pour l'arbre et la formation de plaies exposerait davantage l'arbre à la déshydratation. D'autre part, l'exposition subite du tronc aux rayons du soleil peut induire des brûlures sur les écorces minces (tilleul, marronnier, merisier, érable sycomore, tulipier de Virginie, etc.).

Certes, ôter du feuillage est un moyen de réduire la transpiration d'un végétal lorsque l'on fait des boutures par exemple, mais dans le cas de l'élagage, il est préférable de laisser l'arbre se réguler lui-même. Un déficit en eau va se traduire par le brunissement voire la chute d'une partie du feuillage et l'apparition de bois secs qu'il suffira d'éliminer par la suite.

Des arbres venant d'être plantés ont parfois le tronc entouré d'une bande de jute clair pour éviter les brûlures du soleil. Cette protection est laissée durant les deux ans qui suivent la plantation et se pose dès la sortie de la pépinière. Il est déconseillé d'élaguer les branches au moment de la plantation et tant que la reprise n'est pas assurée, bien que cette pratique soit courante !

Quand élaguer les différents types d'arbres ? Tableau comparatif

Suite à des observations faites sur certaines espèces, des périodes sont préconisées selon le type d'élagage. La taille des arbres fruitiers ne se fait pas en même temps que la taille des arbres forestiers, celle des feuillus ou des résineux par exemple. Cependant, elles n'ont qu'une valeur indicative et doivent s'adapter à la charge de travail de l'élagueur, à la situation géographique selon que les hivers sont plus ou moins rigoureux et les étés caniculaires ou modérés.

Types d'arbres Espèces Taille de formation Taille d'entretien
Feuillus Érable, chêne, charme, peuplier, bouleau, orme, aulne, merisier, châtaignier, saule, hêtre, frêne tilleul, olivier, etc. En période de dormance un peu avant l'hiver :
  • octobre ;
  • novembre ;
  • décembre.
En période de végétation :
  • mars ;
  • avril ;
  • mai.
Résineux Épicéa, pin, sapin, cèdre, mélèze, tous conifères, etc. Tout au long de l'année, de préférence lorsque la cicatrisation des plaies est la plus rapide, en évitant la période de montée de sève :
  • octobre ;
  • novembre ;
  • décembre.
Fruitiers Fruits à noyaux : cerisiers, pruniers, etc. Après la fin de la récolte :
  • août ;
  • septembre.
Fruits à pépins : pommiers, poiriers, etc. En limitation de montée de sève : de novembre à avril (selon la région).

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
germain hello-laprérie

coach de jardin | dna - de naturae animus

Expert

AL
aurore l

agent d'etat civil | mairie

Expert

léa r.

notaire stagiaire

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !