Élaguer

Écrit par les experts Ooreka

Élaguer ne s'improvise pas : il faut connaître la réglementation sur l'élagage, la période et les techniques de taille des arbres.

L'élagage est une coupe ordonnée des arbres et végétaux. Élaguer est toujours l'objet d'une réflexion sur les risques, les méthodes et les conséquences sur :

Élaguer
  • l'aspect de l'arbre ;
  • son état phytosanitaire ;
  • sa croissance ;
  • et son intégration dans le paysage.

On peut élaguer pour assurer un développement harmonieux de l'arbre (cas le plus fréquent) ou bien pour dégager le tronc avant son abattage. Toutefois, l'élagage est principalement destiné aux végétaux à conserver, afin de :

  • maintenir la forme naturelle des arbres ;
  • conserver les végétaux en bonne santé ;
  • préserver la qualité du bois ;
  • contenir les végétaux à croissance rapide.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Différencier arbres et arbustes avant d'élaguer

Le principe et les techniques d'élagage diffèrent selon qu'il s'agit d'un arbuste ou d'un arbre. C'est donc la première chose à déterminer avant d'élaguer :

Caractéristiques d'un arbre : identifier avant d'élaguer

Les arbres sont des végétaux ligneux (ils fabriquent de la lignine, composant qui donne sa solidité au bois) qui possèdent certaines caractéristiques propres :

  • Ils alimentent préférentiellement les pousses proches de la cime ce qui a pour effet de dégager un tronc et d'accroître la cime de l'arbre. On parle d'acrotonie.
  • De la même façon, au niveau de chacune des branches, les ramifications sont plus longues à son extrémité qu'à sa base. Les branches basses mal éclairées et moins alimentées finissent par sécher et s'élaguer naturellement.
  • Un jeune arbre en croissance a tendance à favoriser les bourgeons de la face inférieure des rameaux (hypotonie) alors que le phénomène inverse se produit chez un arbre vieillissant ou ayant subi un traumatisme (épitonie).

Caractéristiques d'un arbuste

Les arbustes sont également des végétaux ligneux mais, contrairement aux arbres, ils favorisent la croissance des bourgeons de la base aboutissant à un port buissonnant. On parle de basitonie. C'est pourquoi :

  • L'entretien d'un arbuste consiste alors à couper les vieilles branches pour favoriser le percement de nouvelles pousses depuis la base des troncs ou depuis la souche.
  • L'arbuste favorise les bourgeons de la face supérieure des rameaux (épitonie).
Arbres Arbustes
Position des rameaux longs sur le tronc Au sommet (acrotonie). À la base (basitonie).
Position des pousses longues sur le rameau Dessous (hypotonie). Dessus (épitonie).
Schéma explicatif

À noter : certains arbres forment plusieurs troncs soit de façon naturelle comme la parrotie de Perse ou le thuya géant, soit après un accident de parcours (tronc cassé ou brouté par un cervidé). Le noisetier suit le modèle arbustif à l'état jeune puis ses perches suivent le modèle d'un arbre.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Élagage de forme : élaguer en respectant les caractéristiques de l'espèce

Comment élaguer un arbre?

L'élagage de forme sert à esthétiser la silhouette de l'arbre selon les critères de chaque espèce. Par exemple, un arbre de forme colonnaire comme le peuplier d'Italie ne se taille pas comme un arbre à port en parasol comme l'arbre à soie. La forme générale d'un arbre se définit selon un vocabulaire spécifique :

  • forme générale de l'arbre : forme de sa couronne (ou houppier) qui surmonte le fût (en boule, arrondie étalée, en colonne large, fastigiée, conique, pleureuse, etc.) ;
  • fût : constitué par le tronc depuis lequel partent les branches ;
  • branches : supportent le feuillage depuis la base du houppier jusqu'à la cime.

Élaguer pour conserver la santé et la qualité des végétaux

L'élagage est également pratiqué pour entretenir la santé de l'arbre. Il consiste alors à :

  • couper les bois secs ou malades ;
  • couper les branches arrachées par le vent, le passage d'un engin, des travaux, etc., afin d'obtenir une coupe nette qui pourra cicatriser proprement ;
  • alléger la ramure parfois trop importante pour être supportée par des branches pourries, chancrées (malades), présentant une cavité...

Élaguer pour préserver la qualité du bois : au moins 50 cm diamètre

Ce type d'élagage est surtout employé pour la sylviculture. Pour pouvoir être exploités, les fûts des arbres de sylviculture doivent :

  • avoir un diamètre compris entre 50 et 60 cm selon les essences (le diamètre du tronc se mesure à 1,30 m du sol) ;
  • être suffisamment longs pour être exploités en billes.

Élaguer pour contenir les végétaux à croissance rapide

L'élagage peut être utilisé pour limiter la croissance des arbres, dans un but :

  • esthétique : permet d'harmoniser la couronne ou de donner une forme (en nuage par exemple) ;
  • pratique : pour éviter un excès d'ombrage (piscine, terrasse) ou préserver la vue ;
  • obligatoire : en fonction des obligations légales et de la réglementation sur l'élagage.

Dans ce cas, on réduit le branchage et le houppier en utilisant les techniques de taille des arbres d'ornement : la taille douce ou la taille architecturée.

Élaguer avant des travaux

Avant de réaliser des travaux à proximité d'un arbre, il est important de couper proprement les branches susceptibles de gêner les déplacements et surtout de protéger le tronc, en l'habillant de planches par exemple (ne pas les clouter directement sur le tronc !). Le creusement de fossés à proximité de la couronne de l'arbre, et a fortiori du tronc, induit inévitablement un stress de l'arbre qui va perdre un certain volume de ses racines. Pensez à :

  • bien recouper les grosses racines au sécateur de façon nette ;
  • rapporter, lors du rebouchage du fossé et au niveau de la couronne de l'arbre, un bon terreau enrichi d'engrais de fond (notamment du phosphore) afin de stimuler la production de jeunes racines absorbantes ;
  • l'arroser copieusement durant l'année qui suit ;
  • attendre que l'arbre montre des dessèchements dans les branches pour les élaguer. Les racines endommagées alimentent en effet certaines branches et c'est à l'arbre de « décider » quelles sont les branches à condamner. Il est inutile d'infliger de nouvelles blessures à un sujet déjà stressé par les travaux.

Élaguer en vue de l'abattage de l'arbre : possible

Exceptionnellement, on peut avoir à élaguer avant la coupe et l'abattage des arbres. Pour les arbres importants, on parle de démontage. Le démontage s'accompagne ensuite de plusieurs opérations :

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
FB
fab b.

agent de maintenance parc et jardin

Expert

DG
david gonçalves

paysagiste | dg paysage

Expert

daniel linhart

paysagiste

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !