Cicatrisation arbre

Écrit par les experts Ooreka

La cicatrisation de l'arbre se fait après la taille et l'élagage.

La taille des arbres est soit :

Dans tous les cas, il faut être attentif à la capacité de cicatrisation de l'arbre.

Principes de cicatrisation de l'arbre

Résultat d'une branche arrachée Résultat d'une branche arrachée ©Eva Deuffic

L'arbre est vivant : une taille non réfléchie peut condamner durablement un arbre.

Des arbres mal taillés peuvent pourrir sur pied et devront finalement être abattus.

Au même titre que la peau, l'arbre possède des capacités à recouvrir seul ses plaies lorsque sa santé et la taille de la plaie le lui permettent, c'est la cicatrisation de l'arbre. Cependant, contrairement aux animaux, un végétal ne cicatrise pas véritablement mais il recouvre les tissus infectés ou blessés de tissus sains. La fabrication du tissu cicatriciel de l'arbre est assurée par le cambium, une couche de cellules située juste sous l'écorce :

  • en cas de blessure de l'écorce, la plaie sera cicatrisée par le cambium ;
  • mais si celui-ci est agressé à son tour, la plaie ne cicatrisera pas ou mal.

C'est l'écorce de l'arbre qui le protège des agressions extérieures que sont les champignons, les bactéries et les moisissures : entailler, meurtrir ou blesser l'écorce revient à créer une plaie dans laquelle vont s'immiscer des éléments pathogènes. C'est pourquoi il est souvent préférable d'éliminer les branches arrachées ou infectées, à condition que leur diamètre ne soit pas encore trop important (3 à 6 cm). Une coupe nette sans chicot (bois non alimenté) cicatrise beaucoup mieux.

Vue en coupe des différentes couches d'un arbre.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Règles pour une bonne cicatrisation de l'arbre

La meilleure mesure à prendre pour favoriser la cicatrisation consiste :

  • à réduire les zones exposées en taillant la branche au niveau du col et de la ride, les rejets ou gourmands en préservant le bourrelet ;
  • à retirer l'écorche détachée ou morte ;
  • et à maintenir des conditions saines afin de laisser à l'arbre le temps de refermer ses plaies en formant de nouveaux bourrelets.

Cicatrisation d'un arbre : choisir la bonne période d'élagage

L'élagage peut se faire toute l'année en évitant l'éclosion printanière des bourgeons et les semaines précédant la chute automnale des feuilles. Une coupe précoce des branches réduit la taille des plaies et accélère leur cicatrisation.

Une capacité à cicatriser variable selon l'essence

La compartimentation du bois autour de la plaie qui participe à une bonne cicatrisation des plaies est d'une efficacité variable selon l'essence. De façon générale, un bois dur pourrit moins facilement qu'un bois tendre. Cependant, il existe des exceptions comme le pommier ou le sorbier considérés comme des bois précieux. Le diamètre des coupes doit aussi tenir compte de cela :

  • Arbres tolérant des coupes jusqu'à 10 cm de diamètre : platane, érable, chêne, charme, tilleul (Tilia cordata et platyphyllos), pin parasol, hêtre.
  • Arbres tolérant des coupes jusqu'à 5 cm de diamètre : saule, marronnier, bouleau, peuplier, frêne, sophora, cerisier, pommier, sorbier.

Ablation de l'écorce déchirée et cicatrisation de l'arbre

Tout lambeau d'écorce déchiré ou endommagé doit être enlevé pour éviter que des zones superficielles abritent des insectes et des organismes pathogènes. L'important est de laisser autant d'écorce vivante que possible pourvu qu'elle soit fermement attachée, même si l'écorce vivante forme des îlots dans une zone endommagée. La coupe doit être effectuée jusqu'à l'écorce ferme en arasant les bords des coupes de l'écorce de manière à ne pas emprisonner de l'eau ou des débris.

Cicatrisation de l'arbre : des outils affûtés

Il va sans dire que le matériel d'élagage doit être adapté et que l'aiguisage des outils de coupe doit être irréprochable. La désinfection des lames à l'alcool ou eau de javel est recommandée.

Pour le nettoyage des plaies, on utilise des outils bien affûtés : sécateurs, ciseaux à bois, gouges ou élagueurs, etc. Cela permet de bien couper l'écorce détachée à angle droit par rapport à la plaie. Le sécateur couramment utilisé est constitué de deux parties :

  • une lame fine et tranchante ;
  • une contre-lame plus épaisse et non coupante.

La bonne utilisation du sécateur consiste à placer la contre-lame sur la partie de la branche à supprimer (coupe toujours en biais) et la lame tranchante sur la partie à conserver. Dans le cas contraire, l'écrasement de la branche restant sur l'arbre risque de provoquer le développement d'un chancre.

Conseil : le sécateur à enclume est contre-indiqué.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Produits de cicatrisation de l'arbre : pas nécessaires

Bourrelet cicatriciel en cours de fermeture en haut et refermé en bas, sur pommier Bourrelet cicatriciel en cours de fermeture en haut et refermé en bas, sur pommier ©Eva Deuffic

L'application de peinture, de pansements ou de goudron en guise de traitement des plaies s'est révélée peu efficace pour stopper les pathogènes. Cependant, certains produits accélèrent la cicatrisation pendant 2-3 ans en évitant l'assèchement des bords de la plaie. Cet effet s'atténue par la suite si bien que l'on n'observe alors aucune différence avec les témoins non traités.

Un arbre en bonne santé procède de lui-même :

  • à l'élaboration de barrières physico-chimiques (compartimentation de la plaie et émission de substances antiseptiques) ;
  • et à l'émission d'un bourrelet cicatriciel tant que ses plaies d'élagage ne sont pas trop nombreuses ni trop importantes.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
daniel linhart

paysagiste

Expert

CN
claudie nolibois

indépendante

Expert

yves renaud

assureur conseil | expertise assurances conseil

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !